Soins pour mères et enfants
Soins pour mères et enfants
Philips AVENT - Toddler mealtime tips

Conseils sur les repas des tout-petits

Votre enfant traversera peut-être une phase où il sera un peu plus difficile. Ne vous en faites pas, c'est normal et cela ne durera pas. Pour vous aider, nous avons mis au point quelques stratégies d'adaptation qui vous permettront d'éliminer le stress des repas.

Philips AVENT - Toddler mealtime tips

Attitudes à adopter et à éviter pendant les repas

Attitudes à adopter:

  • Mangez avec votre enfant aussi souvent que possible. Les jeunes enfants apprennent en imitant leurs parents et les autres enfants.
  • Tenez un journal de ce qu'il mange tout au long de la journée. Vous éviterez ainsi de vous demander s'il a suffisamment mangé à chaque repas.
  • Détendez-vous et ne dramatisez pas. Votre enfant sortira de cette période difficile.
  • Prévoyez un plat qu'il aime à chaque repas.
  • Instaurez une routine quotidienne de trois repas et de deux collations en respectant son cycle de sommeil. Les jeunes enfants ne mangent pas bien lorsqu'ils ont trop faim ou qu'ils sont trop fatigués.
  • Veillez à ce qu'il ne boive pas trop de lait. Limitez sa consommation de lait à trois petites tasses de 120 ml par jour, ne lui donnez pas de grands biberons pleins.
  • Prévoyez deux plats par repas : un plat salé suivi d'un dessert. Vous apportez ainsi à votre enfant les calories et nutriments dont il a besoin tout en diversifiant sa nourriture. Le repas devient également plus intéressant pour lui.
  • Si vous faites des commentaires positifs sur la nourriture, votre enfant sera plus enclin à y goûter. Les parents et les personnes auxquelles les enfants sont confiés leur servent de modèles.
  • Servez-lui le plus souvent possible des aliments qu'il pourra manger avec les doigts. Les jeunes enfants adorent manger seuls et sentir qu'ils participent à leur repas.
  • Mangez dans un environnement calme et serein sans distraction comme la télévision, des jeux et des jouets. Les tout-petits ne se concentrent habituellement que sur une seule chose à la fois.
  • Faites en sorte que le repas dure de 20 à 30 minutes et acceptez qu'après un certain moment, votre enfant n'ait plus envie de manger. Si le repas s'éternise, il y a peu de chances qu'il mange davantage. Mieux vaut attendre la collation ou le repas suivant.
  • Félicitez votre enfant quand il a bien mangé et mettez simplement de côté les aliments qu'il refuse sans faire de commentaires.

Attitudes à éviter:

  • Paniquer si votre enfant cesse de manger certains aliments. Généralement, cela ne dure pas.
  • Insister pour qu'il finisse son assiette : laissez l'enfant manger selon son instinct.
  • Il est facile de voir qu'un enfant a assez mangé, car il dira non ou repoussera sa cuillère, son bol ou son assiette.
  • Il se peut que votre enfant garde la nourriture dans sa bouche et refuse de l'avaler ou qu'il la crache à plusieurs reprises. S'il pleure, hurle, crie, ferme la bouche ou a des haut-le-cœur lorsque vous tentez de le faire manger, c'est qu'il est temps d'arrêter.
  • Lui dire qu'il est difficile : il comprendra et les repas risquent de le stresser.
  • Remplacer un plat refusé par un autre totalement différent. À long terme, mieux vaut lui servir le repas familial et accepter qu'il préfère certains aliments à d'autres.
  • Présenter le dessert comme une récompense. Vous rendrez les aliments sucrés encore plus tentants.
  • Lui servir de grands verres de lait, de boissons sucrées ou de jus de fruits moins d'une heure avant le repas. Donnez-lui plutôt de l'eau.
  • Lui servir un en-cas juste avant un repas. Il n'aura alors plus assez faim pour le repas que vous lui avez préparé.
  • Lui servir un en-cas juste après le repas s'il n'a pas bien mangé. Mieux vaut respecter des horaires fixes pour les repas et attendre la collation ou le repas suivant.
  • Considérer que parce qu'il a refusé un aliment, il n'en mangera plus jamais. Les goûts changent au fil du temps et il est parfois nécessaire de proposer un aliment plus de dix fois avant que l'enfant accepte d'y goûter.
  • Se sentir coupable si un repas se transforme en désastre. Oubliez ce mauvais moment et abordez le repas suivant positivement (les parents apprennent aussi en faisant des erreurs).
  • S'inquiéter s'il ne mange pas bien lors d'un repas en dehors de la maison. Dans un environnement qu'il ne connaît pas, l'enfant peut se laisser distraire et ne pas s'intéresser à la nourriture.

Habitudes alimentaires chez l'enfant de un à deux ans

Parfois, au cours de leur deuxième année, les bébés deviennent plus difficiles. Ils commencent à s'affirmer et refusent souvent certains aliments. Il se peut que votre enfant:

  • mange moins que vous ne le souhaitiez
  • refuse de goûter les aliments nouveaux que vous lui proposez
  • refuse certains aliments, y compris des aliments qu'il aimait jusque-là

La néophobie

Le refus des aliments nouveaux est une phase normale du développement des jeunes enfants. C'est ce qu'on appelle une réponse néophobique : la « néophobie » est la peur de la nouveauté.

La néophobie alimentaire apparaît quand le jeune enfant commence à marcher, se déplace de plus en plus facilement et part à la découverte de son environnement. La peur des aliments nouveaux est probablement un mécanisme de survie qui empêche le tout-petit qui se déplace tout seul de se rendre malade en mangeant tout et n'importe quoi. Dans la nature, s'ils goûtaient toutes les baies qui les attirent, ils risqueraient de s'empoisonner.

Lorsque l'étape de néophobie commence, votre enfant peut refuser de goûter un aliment qu'il ne connaît pas. Il lui faudra beaucoup plus de temps pour apprendre à aimer et à goûter des aliments nouveaux que lorsqu'il était bébé:

  • Il peut avoir besoin de voir plusieurs fois d'autres personnes manger un aliment avant d'accepter d'y goûter à son tour.
  • Désormais, il peut lui falloir plus de temps pour apprendre à aimer cet aliment. Pour ce faire, il devra en goûter un peu à chaque fois que vous le mettez au menu.

Pourquoi votre jeune enfant refuse-t-il un aliment?

Changement d'apparence

  • Cet aliment est peut-être différent de celui qu'il a l'habitude de manger. Il peut s'agir d'un biscuit cassé au lieu d'un biscuit entier, ou il peut présenter un petit défaut, par exemple une marque sur la peau d'une pomme. Cet aliment étant différent, il s'en méfie.

Goûts et dégoûts

  • Il n'aime pas le goût
  • L'aliment a peut-être été en contact avec un autre aliment qu'il n'aime pas
  • Il se trouve peut-être sur la même assiette qu'un aliment qu'il n'aime pas

Il est à noter que l'information contenue dans ces articles n'est donnée à titre indicatif et ne doit en aucun cas se substituer aux conseils d'un professionnel de la santé. Si vous, votre famille ou votre enfant souffrez de symptômes sévères ou persistants, ou que vous nécessitez des conseils médicaux spécifiques, adressez-vous à un professionnel de la santé. Philips AVENT ne peut être tenu responsable des conséquences liées à l'utilisation de l'information fournie sur ce site Web.

Un courriel pratique à chaque étape


Inscrivez-vous pour recevoir les courriels de Philips Avent et profiter des conseils et des offres utiles à chaque étape de votre grossesse et de la croissance de bébé.

 

Inscription gratuite

Produits connexes

Conseils connexes

Troubles alimentaires chez le jeune enfant

Troubles alimentaires chez le jeune enfant

Les différentes étapes de la diversification alimentaire

Les différentes étapes de la diversification alimentaire

Recettes pour bébés et tout-petits

Recettes pour bébés et tout-petits

Stérilisation du matériel d'alimentation

Stérilisation du matériel d'alimentation